Les Dessous de la Peau

– Les Dessous de la Peau –

under-the-skin-scarlett-johanson-effeuilleuse-1

Dès les premières minutes du film de Jonathan Glazer, Under the Skin, les cordes synthétiques et hypnotisantes de Mica Levi, nous plongent dans un bain atmosphérique délicat mais tenace.

Cet envoûtement durera longtemps après que les lumières du cinéma se seront rallumées, comme si l’alien-effeuilleuse Scarlett Johansson nous avait, nous aussi, lentement entraînés dans ce liquide noir et épais dans lequel elle piège ses proies masculines.

under scarlett

Si le roman de Michel Faber dont est adapté le film détaille les raisons de ces enlèvements, Jonathan Glazer laisse les explications de côté pour se concentrer sur ce qui nous définit en tant qu’humains. Dans la scène sans doute la plus glaçante du film, on retrouve les corps des victimes en suspension dans une eau claire et luminescente.

Jonathan-Glazer_web5

La chair se contracte puis disparait mais la peau continu d’exister et flotte lentement, comme des algues humaines. C’est donc cette peau qui nous définit, cette peau sous laquelle se trouve la chair et, pourquoi pas, l’âme humaine.

Undertheskin-5